#47 Capsule août 2014 – au sommaire dans ce numéro (fictif)

Classé dans : Anciennes capsules | 1
Carte de l'Irak - source Tunisie Numérique
Carte de l’Irak – source Tunisie Numérique

Chaque mois en attendant la sortie de Capsule, retrouvez le sommaire du dernier numéro fictif* 

Au sommaire ce mois-ci

  • La quatrième guerre d’Irak en trente ans

Nous n’avions pas traité le sujet dans le précédent numéro, alors que l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL) a beaucoup fait parler de lui depuis le 11 juin en faisant tomber Mossoul, la seconde ville irakienne, et surtout en proclamant le 29 juin le rétablissement du califat sur les territoires sous son contrôle. Depuis, difficile à suivre.

Pourquoi encore une guerre en Irak (après la guerre contre l’Iran (1980-1988), la guerre contre la coalition internationale (1991) et la guerre contre les Etats-Unis et le Royaume-Uni (2003) ) ? Qui se bat contre qui  et pourquoi ?

Qui est l’EIIL ? Que souhaite obtenir cette organisation ? Quid de la Syrie d’une part, l’Iran d’autre part, la Jordanie enfin ? Quel rôle ont tenu, tiennent et peuvent tenir les Etats-Unis dans toute cette histoire ? Même question pour l’ONU (ou d’autres pays qui sembleraient pertinents) ?

Je suis perdue, vous aussi. Et si on se faisait un récapitulatif ?

Pendant ce temps-là, le Gouvernement français tente de faire passer son plan “anti-jihad” à l’Assemblée pour compléter sa législation anti-terroriste (et sécurité et liberté ne faisant pas bon ménage, le projet est naturellement accusé d’être liberticide). #tomberàpic

  • En attendant la nouvelle carte des régions françaises…

C’est un peu la saga de l’été. Le 3 juin, une première future nouvelle carte des régions était dévoilée avec une tribune de François Hollande envoyée à la presse quotidienne régionale, mentionnant « Je propose donc de ramener (le) nombre (de régions) de 22 à XXX. ». Oui, XXX est probablement un chiffre rond inférieur à 22. Depuis, tout le monde y va de sa proposition et de son désaccord sur la nouvelle délimitation (voir par exemple le récapitulatif des positions des différents partis par Les Décodeurs), et certaines villes comme Angoulême ont même eu droit à leur manifestation contre le projet.

La future carte, une fois qu’ils seront tombés d’accord, est censée prendre effet à partir du 1er janvier 2016. Le 18 juillet, l’Assemblée nationale adoptait finalement une carte à 13 régions proposée par le parti socialiste (rien n’est fini, il reste encore au Sénat à examiner et approuver le projet en deuxième lecture).

Pourquoi une nouvelle carte des régions ? Quels sont les enjeux d’une nouvelle délimitation, en particulier en termes électoraux et de finances locales ?

  • L’inquiétude des médecins face à l’annonce de la généralisation du tiers payant

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté le 19 juin les grandes lignes de son projet de loi santé. Il prévoit notamment la généralisation du tiers payant, ce qui signifie que plus aucun patient n’avancera de frais chez son médecin généraliste, qui aura pour sa part à sollicier directement l’Assurance Maladie et les complémentaires santé pour le remboursement des consultations. Comme l’a déclaré le président la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) Jean-Paul Ortiz, principal syndicat de médecins, cela revient un peu à “transformer la carte vitale en carte de paiement”.

Où en est ce projet de loi, quand serait-il adopté et quand entrerait-il en vigueur ? Quels sont les arguments favorables et défavorables à cette mesure, tant du point de vue des médecins, des patients, que de la Sécurité sociale ?

  • Financement de l’aide juridictionnelle, reproches aux professions réglementées … être avocat en France, c’est pas toujours facile

La fière annonce du Barreau de Paris de l’ouverture d’un incubateur destiné aux projets innovants des métiers du droit est passée quasiment inaperçue, début juillet, les avocats ayant participé à l’actualité par deux autres voies.

A la même période, d’une part, un certain nombre d’entre eux se mettaient en grève à plusieurs reprises pour défendre l’aide juridictionnelle, destinée aux plus démunis, en raison de son montant considéré dérisoire et de son mode de financement.

D’autre part, Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, s’est décidé à désigner les professions réglementées (en vrac, du pharmacien à … oui, l’avocat) comme bouc-émissaires responsables de 6 milliards d’euros de pouvoir d’achat à “restituer” aux classes moyennes. Démagogie bonjour. Et surprise, l’aide juridictionnelle serait désormais financée notamment, selon le ministère de la justice, par une taxe instaurée sur le chiffre d’affaires des avocats.

Comment fonctionne l’aide juridictionnelle et pourquoi les avocats en sont-ils arrivés à se mettre en grève (et même, pour presque 200 avocats bordelais, à assigner l’Etat en référé pour la défendre) ? Quels reproches le dernier rapport du ministère de l’économie sur les professions réglementées adresse-t-il à ces professions, notamment aux avocats ?

  • L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy placé en garde à vue et mis en examen

Ceux qui ont vaguement suivi ont entendu parler du fait que Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue, et avant cela, que ça n’allait pas fort au sein de l’UMP en lien avec l’affaire dite Bygmalion (entrainant fin mai la démission du président de l’UMP Jean-François Copé). Certes. Ceux-là auront même suivi qu’il s’agit de deux affaires différentes, l’affaire Bettencourt d’une part pour le trafic d’influence dont est suspecté notamment Nicolas Sarkozy, l’affaire Bygmalion d’autre part au sujet de ses comptes de campagne présidentielle pas forcément très propres via un système de surfacturation. Le Conseil constitutionnel a pour sa part rejeté les comptes de campagne 2012 de Sarkozy (pas bien), et l’agence de communication Bygmalion a été placée en liquidation judiciaire mi-juillet.

Reprenons donc.

Affaire Bygmalion : qui, quoi, où, comment, pourquoi, combien ?

Affaire Bettencourt : qui, quoi, où, comment, pourquoi, combien ?

Finalement, pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il été placé en garde à vue, juste après son avocat Thierry Herzog et deux magistrats de la Cour de cassation ? Que risquent-ils ? Au-delà de Nicolas Sarkozy, quelles sont et seraient les conséquences de toutes ces affaires (trafic d’influence, corruption active, faux et usage de faux, abus de confiance, tentative d’escroquerie, etc.) pour l’UMP à moyen terme ?

François Fillon, le 19 juillet, annonçait enfin sa candidature à la primaire à droite pour les élections présidentielles de 2017.

  • L’adoption de la réforme pénale de Christiane Taubira

Cela fait plusieurs mois qu’on repousse le moment d’inscrire la réforme pénale soutenue par la ministre de la Justice Christiane Taubira. Comme d’habitude en la matière, cela n’a pas été facile à faire passer, mais un texte de compromis a finalement été adopté le 8 juillet en commission mixte paritaire (CMP, réunissant Assemblée nationale et Sénat lorsque ces deux chambres ne parviennent pas à un accord lors de précédents examens). Quelques éléments du “feuilleton”, de septembre 2012 à ce mois de juillet, ont été présentés ici par Le Monde. Le texte final prévoit notamment la création de la contrainte pénale et la suppression des peines plancher.

Quel étaient les objectifs de la réforme au regard des problématiques de récidive et de dangerosité ? Lesquels de ces objectifs le texte de compromis est-il censé permettre d’accomplir ? Quels ont été les points de désaccord sur le projet entre Christiane Taubira et d’autres membres du Gouvernement, en particulier Manuel Valls ? Quelles sont les positions des autres partis politiques et des différentes organisations professionnels (magistrats, avocats, etc.) sur le texte final ?

  • L’inefficacité de la loi dite “anti-Amazon”

En vue de protéger les libraires face au développement du distributeur américain Amazon, la France a adopté fin juin une loi surnommée “anti-Amazon”, prévoyant l’interdiction de cumuler la gratuité des frais de port (proposée par Amazon) et les remises sur les livres (ces remises sont limitées pour tout le monde à 5% depuis la loi Lang de 1981). Cette loi a été vivement critiquée par la presse étrangère, épinglant le conservatisme et le protectionnisme français, mais qu’importe. A peine adoptée, à peine obsolète, Amazon a réagi immédiatement en annonçant une livraison désormais facturée à un centime (dans le respect de la nouvelle loi, donc).

Ce qui est intéressant là-dedans, c’est que cette tentative de combattre Amazon s’inscrit dans des conflits plus larges entre Amazon et le monde de l’édition, notamment concernant les livres numériques. A cet égard, Amazon a proposé début juillet à l’éditeur Hachette de verser à ses auteurs la totalité des recettes issues des ventes de leurs livres électroniques, ce que Hachette a refusé. Et on commence à avoir un peu de mal à distinguer les méchants des gentils, d’autant moins qu’Amazon se préparerait à annoncer une nouvelle offre d’abonnement mensuel illimité sur Kindle (permettant de lire tous les livres numériques souhaités par ses utilisateurs).

Certains considèrent qu’Amazon ne concurrence pas les libraires mais propose une offre complémentaire, d’autres non : quelle est la position des libraires ? Comment réagissent les autres pays au développement d’Amazon ?

Sur le livre électronique, comment fonctionne le système actuel, et quelles sont les positions des éditeurs et distributeurs face à la volonté d’Amazon de répondre de plus en plus efficacement à la demande de ses lecteurs (au détriment, le cas échéant, de quelques autres opérateurs de la chaîne) ?

Mais aussi

  • Selon l’Onusida, l’épidémie du SIDA pourrait être sous contrôle d’ici 2030

  • L’Argentine n’a pas remporté la Coupe du monde de football… et est surtout dans l’impossibilité d’honorer la prochaine échéance de sa dette restructurée

  • Benoît Hamon, ministre de l’Education nationale, souhaite réviser le système de notation des élèves en vue de mieux mesurer les progrès accomplis plutôt que les lacunes et échecs

  • Un nouvel avion Malaysia Airlines s’écrase, le MH17, suite à un tir de missile en Ukraine

  • La poursuite de la mobilisation des intermittents contre la réforme de leur régime (quelles avancées depuis mai dernier ?)

Et les sujets écartés …

…  parce qu’il faut bien faire un choix :

  • Des agriculteurs ont manifesté fin juin à Paris contre les pesticides et les contraintes sur leurs professions
  • Une nouvelle directive en Chine soumet les critiques des journalistes à la validation préalable du gouvernement
  • Microsoft a procédé mi-juillet au plus gros licenciement de son histoire (14% des effectifs, 18 000 emplois)
  • Une enquête de la police marseillaise concerne un trafic de bébés roms entre la Corse et le continent
  • Le laboratoire de science des données de Facebook mène des tests de manipulation émotionnelle sur les utilisateurs
  • Orange a renoncé à racheter Bouygues Telecom en raison du prix trop élevé de la transaction
  • Des chercheurs américains ont créé une version mutée du virus de la grippe H1N1 pour améliorer les vaccins contre la grippe
  • Le gouvernement français enterre l’écotaxe au profit de l’instauration d’un système de “péage de transit” pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes (ce qui ne satisfait personne)
  • La start-up MicroChips, bénéficiant du soutien financer de la fondation de Bill Gates, a mis au point un implant sous-cutané sans fil, activable à distance, en vue de délivrer des traitements médicaux et qui pourrait révolutionner les méthodes contraceptives (“contraceptif à télécommande”).
  • EDF a annoncé qu’elle allait désormais, comme tous les grandes énergéticiens européens, importer du gaz de schiste américain (à mettre en parallèle avec le conflit ukrainien imposant de devenir moins dépendant du gaz naturel russe)
  • Citigroup accepte de payer plusieurs milliards de dollars à la suite de la crise des subprimes, plus précisément pour mettre fin à une enquête sur des crédits immobiliers douteux cédés par la banque au tout début de la crise financière
  • De son côté, BNP-Paribas se voit infliger une amende de 8,9 milliards de dollars en raisons de transactions avec des pays sous embargo étasunien.
  • Arnaud Montebourg a annoncé que l’Etat français entrait au capital d’Alstom à hauteur de 20%, devenant son premier actionnaire (voir le précédent numéro de Capsule)

… parce qu’il vaut peut-être mieux les traiter dans le numéro suivant :

  • Déjà, ce mois-ci, l’Irak. Le mois prochain, Israel. Un truc archi compliqué qu’on a l’impression de connaître par coeur alors qu’on a jamais rien compris pour autant par mois. On pourrait pourtant commencer une série intitulée “Les guerres qu’on a grandi avec” (copyright Julie M-T).  
  • Poursuite de la campagne officielle pour le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse
  • La compagnie maritime SNCM devrait déposer le bilan. Elle a été condamnée par la Commission européenne en mai 2013 au remboursement de 220 millions d’aides d’Etat illicites, et l’Etat en est aujourd’hui actionnaire à hauteur de 25%.
  • Alors que la loi Thévenoud, réservant aux taxis la maraude électronique (géolocalisation des voitures libres à proximité), à l’exclusion des VTC (Uber, etc.) a été adoptée début juillet, le ministère de l’Economie ne manque pas de culot en lançant une consultation aux entreprises innovantes du 1er au 28 juillet “entreprises innovantes, quelles barrières réglementaires bloquent votre croissance ? Entreprises innovantes, vous rencontrez des barrières réglementaires, notamment propres à votre secteur, qui bloquent votre croissance ?”. Pensée pour Amazon aussi, et hâte de voir le résultat.

… parce que finalement on s’en fout :

  • Arnaud Montebourg installe le “conseil indépendant pour la croissance et le plein emploi” (et ce n’est pas le Gorafi qui le dit)
  • Arnaud Montebourg est partout et annonce aussi la création d’un incubateur de PME en vue de sélectionner 40 PME ayant le potentiel pour devenir des champions mondiaux et « les mettre sous la tente à oxygène pour en faire très vite des entreprises de taille intermédiaires (ETI) » (la tente à oxygène est BPI)
  • Arnaud Montebourg est encore partout, notamment à la Conférence sociale au deuxième jour de laquelle trois organisations syndicales ont claqué la porte
  • Jeremy Meeks, le “détenu le plus sexy du monde” qui a fait un buzz sur Internet fin juin, a finalement signé un contrat de mannequin
  • La préfecture de Seine-Saint-Denis a fait un rappel de produits un peu particulier le 20 juin en lançant une alerte pour informer les consommateurs de cocaïne, les urgences et autres associations et structures concernées de la dangerosité d’une cocaïne trop concentrée en circulation
  • La Corée du Nord a tiré le 13 juillet deux nouveaux missiles balistiques tombés en mer du Japon, soit 90 tirs depuis février.
  • L’Angleterre projette d’interdire la vente de cigarettes aux personnes nées après 2000 (et espère ainsi créer une génération de non-fumeurs)
  • Berlin expulse le chef des services secrets américains suite à deux affaires d’espionnage de l’Allemagne, au profit des Etats-Unis.

Qu’en pensez-vous ?

* En quête de rubriques pour notre magazine papier idéal, dont la sortie est prévue début 2015, nous testons chaque mois notre processus de sélection des sujets via l’outil collaboratif Tricider, processus auquel vous êtes invités à participer si vous le souhaitez. Pour le numéro de septembre, la sélection se fait du 20 juillet au 20 août, et c’est par ici : 

The following two tabs change content below.
Fondatrice de Capsule, curieuse, stakhanoviste, entreprenante et enthousiaste

One Response

  1. […] pratique, du 20 au 20 de chaque mois (par exemple, du 20 juillet au 20 août pour le numéro de septembre), contributeurs comme lecteurs peuvent suggérer des actualités potentiellement […]

Laissez un commentaire